Au nom du fils T2

Synopsis


Notre Avis

Janvier 2012, sortie du deuxième tome de « Au nom du fils », fin du récit. Nous retrouvons Michel Garandeau, métallo de St Nazaire, parti à la recherche de son fils Etienne kidnappé par l'ELP, concurrent des FARC en Colombie.

Comme en écho à ce récit, le 28 avril les FARC font parler d'elles en kidnappant le français Roméo Langlois, qu'ils libèrent en mai, après 33 jours de captivité... La fiction rejoint la réalité !

Michel continue à remonter la piste de son fils en suivant le gringo trail, ce chemin que suivent les occidentaux et qui va du Mexique aux pays andains en passant par tous les grands sites archéologiques. Au fil des rencontres de routards qui ont connu son fils, il se laisse porter vers des lieux mythiques. Petit à petit, il arrive enfin à Ciudad Perdida, en pleine jungle, là où son fils a disparu. Il rencontre les  kogis, ces tribus qui vivent en osmose avec la terre, puis l'armée régulière, et tout se bloque. Michel s'installe dans l'attente et l'espoir.

Pour Michel cette aventure le met face à sa vie, il se remet en question, découvre petit à petit qui était son fils, ses espoirs, sa philosophie… Michel se rend compte qu'il est lui-même peut-être passé à côté de la vraie vie. Le bilan est dur, il aurait dû se secouer, être plus actif, mais il s'est encroûté, a mal vieilli, que des mauvais choix ! En cherchant Etienne, il se trouve aussi à travers une véritable crise existentielle, il nous touche par son entêtement, parfois sa naïveté et par son amour indéfectible pour son fils. On le croyait d'un bloc, solide, volontaire, mais sa fragilité apparaît au fur et à mesure des difficultés.

Le dessin de Clément Belin semi-réaliste, plutôt du style reportage ou carnet de voyage, rend bien l'ambiance et l'atmosphère de ces pays, des rencontres étranges, de la dureté de la vie, de la jungle, la sensation d'étouffement. Quand on ferme le deuxième et dernier tome de ce récit on ne peut imaginer un autre style de dessin qui serait plus classique, plus standard.

R N.

Ajouter un commentaire

Commentaires (1)

  • A t on confirmation que Clément Belin sera bien au festival de St Laurent sur Sèvre les 2 et 3 Mars ? Lui qui est officier de marine marchande est difficile à avoir à un festival !

шаблоны joomla 2.5