Dead life T2

Notre Avis

Suite à une contamination accidentelle, l’eau d’une rivière est devenue un breuvage mortel qui transforme les humains en zombies. Curtis, après avoir vu sa famille décimée par le fléau, a trouvé refuge dans  la petite ville de Galdercross. Une ville bientôt assiégée par une horde de zombies déchainés.

Jean-Charles Gaudin continue à explorer la BD de genre avec bonheur. Il étoffe son récit en mettant en scène de nouveaux personnages et en utilisant les clichés propres aux séries B.  En alternant les scènes d’action et celles où il fouille la psychologie et le passé dramatique de ses personnages, il distille une atmosphère lourde et tendue.

Un climat oppressant dut également en grande partie au formidable travail du dessinateur Espagnol Joan Urgell. Ses gueules tordues, son trait vif, stylisé, et sa mise en scène dynamique contribuent grandement à la réussite de Dead Life.

Ajouter un commentaire

Commentaires

  • Aucun commentaire trouvé

шаблоны joomla 2.5