L'appel des origines T1

Synopsis

1920, Anna, jeune femme de 20 ans, vit à Harlem chez son oncle et sa tante. Elle travaille dans le resto du tonton. Elle n’a pas de chance, son blanc de père serait mort et sa mère aurait été tuée - sans doute lynchée - peu après sa naissance. Belle métisse qui se fait traiter régulièrement de "Face de craie", Anna est trop blanche pour les uns et trop noire pour les autres…

 Elle va apprendre par hasard que son père est le fils d’une riche famille du Sud.  Un père encore vivant qui œuvre comme chasseur et  guide d’une expédition scientifique perdue en Afrique. Cette découverte va bouleverser la vie de la jeune femme. Tout s’accélère ; le premier tome de l’Appel des origines se termine sur une image de paquebot quittant les USA…

Le scénariste Callède a écrit une histoire qui tient la route et dont on a envie de connaître la suite. Les auteurs ont fait un bon travail de documentation (à la fin de l’album il y a même un petit lexique).  Le dessin de Séjourné est réaliste et il sait capter l’atmosphère de ces années 20 par une belle mise en page et une foule de détails que ce soit pour les rues, les bars, les musées ou les  intérieurs.

Quant à Verney, il finalise le tout en donnant du volume à l’ensemble par son habilité à la couleur. Il est toujours aussi fort pour rendre les ambiances de nuit, les éclairage urbains, les bars clandestins… On avait déjà remarqué son savoir faire sur Tatanka  et Jour J sans oublier Lance Crow Dog.

Le plaisir éprouvé à lire la collaboration précédente des trois compères (Tatanka - éditions Delcourt) est présent également dans cette nouvelle production. On y croit à cette recherche de ses origines par la belle Anna.

R.N

Ajouter un commentaire

Commentaires

  • Aucun commentaire trouvé

шаблоны joomla 2.5