La guerre des boutons

Notre Avis

A la fin du XIXème siècle, deux bandes d’enfants  de deux villages rivaux (Langeverne et Velrans) se livrent une guerre sans merci. Le butin de la lutte est constitué des boutons pris aux vaincus.

Le chef d’œuvre de Louis Pergaud est tombé dans le domaine public depuis peu. Les adaptations du roman publié en 1912 se multiplient. Après le cinéma, la bande dessinée n’est pas en reste. L’adaptation proposée par les éditions Vents d’Ouest est la cinquième depuis Septembre 2011. Mais force nous est de constater que cette dernière livraison est peut-être la meilleure. Cécile trouve en effet dans ce texte un terrain de jeu idéal pour mettre en scène une galerie d’enfants tous plus vivants les uns que les autres. Depuis sa série Cédille (trois tomes aux éditions Le Lombard) les lecteurs savent qu’elle n’a pas son pareil pour rendre d’un trait mignon et expressif les joies et drames du monde de l’enfance. Le scénario de Lemoine, son complice d’Arthur et les Minimoys (trois tomes aux éditions Glénat),  n’est pas en reste. Il met en scène un récit rythmé qui retranscrit avec bonheur le charme et la gouaille du roman homonyme. A noter la très belle palette de la coloriste Kaori qui s’accorde parfaitement avec le graphisme de la dessinatrice olonnaise.

S P

Ajouter un commentaire

Commentaires

  • Aucun commentaire trouvé

шаблоны joomla 2.5