Bienvenue, Invité
Nom d'utilisateur : Mot de passe : Se souvenir de moi

SUJET : Perrotin Serge

Perrotin Serge il y a 10 ans 1 mois #7623

  • gaduguil
  • Portrait de gaduguil
  • Hors ligne
  • Modérateur
  • Messages : 1381
  • Karma: 0
On ne présente plus Sergio ... :whistling:

post-16-1218325578.jpg


En dehors de sa passion pour l'étiquettage de bouteilles il est aussi scénariste de BD.

Pour mieux le connaître voici son dernier interview sue le site bulles d'encre

http://www.bdencre.com/2008/05/1203_rencon...-l-autre-terre/

Un extrait sur sa façon de travailler

BDE : Travailles-tu de la même manière avec tous les dessinateurs ou t’arrivent-ils d’adapter les récits à leurs envies ou leurs styles ?
SP : J’ai l’impression qu’il y a deux types de scénaristes : celui qui porte en lui une histoire, l’écrit, et cherche ensuite le dessinateur qui pourra lui donner vie. Et le scénariste qui rencontre un dessinateur, discute avec lui de son univers, ses envies graphiques, et lui écrit ensuite du sur mesure. Je ferais plutôt partie de la première catégorie. Je cherche d’abord une histoire qui mérite d’être racontée. Je l’écris et cherche ensuite quelqu’un qui aura envie de rentrer dans mon « délire ». Cette façon de procéder n’est pas simple car, en plus d’être longue et aléatoire, elle est assez contraignante pour le dessinateur. Mais j’ai cependant l’impression qu’elle permet de produire des albums plus forts. Ceci dit, une fois que la collaboration est lancée, il est bien évident que je tiens compte des envies, du style et de la narration du dessinateur. Il me semble impossible de proposer un découpage de douze cases par planches à un dessinateur qui a besoin d’espace. J’évite aussi de proposer de longues descriptions de mise en scène à quelqu’un qui veut se réserver cette partie du travail. De plus, je suis très ouvert à la critique et aux propositions scénaristiques du dessinateur. La bande-dessinée doit être une collaboration où chacun met son égo dans sa poche (ce qui est d’ailleurs paradoxal car sans égo pas de création possible). Pourquoi se priver d’une bonne idée proposée par le dessinateur ? Ce qui est bon pour l’histoire est bon pour moi !
bien mal acquis profite un max ( Bonnot)
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.
Temps de génération de la page : 0.540 secondes

шаблоны joomla 2.5