La Petite Collection enfantine et les Contes en couleurs

Synopsis

La Petite Collection enfantine et les Contes en couleurs

Les albums de la "Petite Collection enfantine" sont au nombre de trente-neuf, il s'agit là de productions réalisées par Benjamin Rabier dans les dernières années de sa vie. Ses réalisations, publiées chez Garnier, s'échelonnent entre 1928 et 1939 et dépeignent un héros animal vivant dans son milieu habituel doté de sentiments humains et connaissant des aventures pas banales où il est en situation de conflit ou d'aide avec généralement d'autres bêtes et ponctuellement des humains. Le trait principal du caractère des personnages est bien rendu à travers le dessin ; les situations varient en passant du dramatique au ludique. Un bel optimisme sur les capacités à vaincre les difficultés par des qualités de cœur transpire. Les gags visuels et les comiques de situation sont nombreux, par contre l'humour langagier est réduit. Les mots appartiennent à un vocabulaire abordable par des enfants et les allusions à des textes de la littérature de jeunesse restent compréhensibles aux enfants d'aujourd'hui (fables les plus connues de La Fontaine ou Roman de Renart).

Par ailleurs chez Jules Taillandier était parus des titres au nombre de neuf appartenant à la série des "Contes en couleurs" de 1926 à 1934 comme les Contes du chien jaune ou les Contes du lapin vert. Tous ces albums n'avaient pas connu de rééditions depuis la dernière guerre mondiale, à de très rares exceptions, comme en 1981 pour Charlot est un phénomène ou Sidonie la radoteuse. On a pu grandement se réjouir d'avoir pu de nouveau acquérir progressivement tous ces titres chez Langlaude en 2011 et 2012 (en 2013 leur tirage était épuisé).
Parmi les premières publications chez cet éditeur on relève pour les albums de la "Petite collection enfantine" : Perpétue par Benjamin Rabier (une tortue qui joue la justicière), Charlot est un phénomène par Benjamin Rabier (un chien rusé), Maître Renard par Benjamin Rabier (où le renard est à contre-emploi la plupart du temps car nombre d'animaux se jouent de lui), Joséphine par Benjamin Rabier (une grenouille assez maligne pour grossir assez pour ne pas éclater comme celle de la fable de La Fontaine), Le Grand Pélican blanc par Benjamin Rabier (avec de nombreux gags visuels autour du bec de l'oiseau en question). Benjamin Rabier utilise toujours le même canevas de rivalités entre animaux aux mentalités proches de certains traits de caractères humains, mais il sait présenter des situations qui apparaissent très variées aux yeux des enfants et il développe l'imaginaire autour de chaque animal qui reçoit un héros pour le représenter. L'ensemble des albums de la "Petite Collection enfantine" convient parfaitement à des jeunes de sept à neuf ans, alors que ceux de la collection "Contes en couleurs" sont plus adaptés à des enfants un peu plus âgés.

RABIER, Benjamin. Les contes du lapin par Benjamin Rabier. Langlaude, 2011.
RABIER, Benjamin. Les contes du renard par Benjamin Rabier. Langlaude, 2011.
RABIER, Benjamin. Charlot est un phénomène par Benjamin Rabier. Langlaude, 2011.
RABIER, Benjamin. Trotte-Menu par Benjamin Rabier. Langlaude, 2011.
RABIER, Benjamin. Perpétue par Benjamin Rabier. Langlaude, 2011.
RABIER, Benjamin. Nono le moineau par Benjamin Rabier. Langlaude, 2012.
RABIER, Benjamin. Charlemagne le cochon par Benjamin Rabier. Langlaude, 2012.
RABIER, Benjamin. La Souris verte par Benjamin Rabier. Langlaude, 2012.
RABIER, Benjamin. Cambouis le blaireau par Benjamin Rabier. Langlaude, 2012.
RABIER, Benjamin. Marius le coq par Benjamin Rabier. Langlaude, 2012.
RABIER, Benjamin. Rouquinot l'écureuil. Langlaude, 2012.

Alain CHIRON

Ajouter un commentaire

Commentaires

  • Aucun commentaire trouvé

шаблоны joomla 2.5