SUPIOT Olivier

  • Métier: Coloriste - Dessinateur - Scénariste

Biographie

Olivier Supiot est né à Angers en 1971. Très tôt son grand père lui donne le goût du dessin. C'est son premier vrai contact avec l'art. Il y a aussi Pif Gadget qui l'a beaucoup influencé, tout comme Gotlib qui est, de toute évidence, "THE" référence pour lui.

Sa génération, la génération télé, dit-il, baigne parmi les monstres du Muppet Show, des Fraggles Rock, Casimir, Scoubidou... Tout Cela alimente son désir de dessiner des monstres.

Déjà, au lycée, il participe à un fanzine avec une bande de copains. C'est là qu'il a la chance d'avoir un professeur qui lui fera connaître et aimer la peinture et l'histoire de l'art.

Après un bac littéraire-artistique, il étudie trois ans dans une école de dessin publicitaire à Tours.

En 1996, il fait partie de l'équipe qui crée "La boîte qui fait beuh" aux côtés d'Éric Omond, Yoann (les fondateurs), Marie Lombard, Nathalie Bodin et Pierre-Henry Laporterie. "La boîte qui fait beuh" est un atelier créatif situé au cœur d'Angers. Plus tard Boris Beuzelin, Lionel Marty et Olivier Martin les rejoindront.

L'année suivante, il est révélé au Festival International de la Bande Dessinée à Angoulême à l'occasion du concours "Graine de Pro".

À partir de 1998, seul ou en compagnie d'Éric Omond, il signe quelques pages dans Fluide Glacial, mettant en scène Nosferatu ou Ernie Yatal. La même année, les Éditions du Cycliste éditent son premier album, Erzurum, dont il est le scénariste et Olivier Martin le dessinateur.

En 1999, avec Éric Baptizat au scénario, il créé une nouvelle série chez Glénat : Marie Frisson. Un univers absurde où des monstres spectaculaires sont effrayés par une adorable chipie. Entre Tim Burton et Lewis Carroll, les deux auteurs se jouent des peurs et de l'humour des enfants.

Sept albums sont publiés de 1999 à 2005 :

Tome 1, Il est revenu le temps du muguet, 10/1999
Tome 2, Tombe la neige..., 10/2000
Tome 3, Retiens la nuit..., 10/2001
Tome 4, Comme un ouragan, 10/2002
Tome 5, En rouge et noir, 2003
Tome 6, Je te survivrai, 10/2004
Tome 7, Nuit magique, 10/2005

Si vous faites attention, vous noterez qu'Olivier a choisi de faire un clin d'œil a chaque tome en donnant le titre d'une chanson célèbre correspondant à l'aventure décrite !

En 2001, il participe aux albums collectifs La bande à Tchô.

En 2002, il réalise Le Dérisoire en compagnie d'Éric Omond (scénario) pour la collection Carrément BD (Glénat). Avec ce magnifique ouvrage, Olivier montre qu'il est également à l'aise dans un registre plus expérimental. Il remporte d'ailleurs, avec cet album, le prestigieux Prix du meilleur dessin au Festival International de la Bande Dessinée d'Angoulême.

En 2005, il publie Féroce, toujours avec Éric Omond, une histoire de rédemption se déroulant dans le grand nord.

Par la suite, Olivier Supiot s'attaque seul, et durant trois ans, à la trilogie Les Aventures oubliées du Baron de Münchhausen éditée chez Vents d'Ouest : tome 1, Les orientales en 2006 ; tome 2, Les amériques en 2007 et le tome 3, Chinoiseries en 2008.

En parallèle, il s'attache à écrire et dessiner pour la jeunesse. Aux éditions Toucan Jeunesse, quatre albums paraîtront en 2008, Marie Frisson et la fabrika monstre, Marie Frisson et le congrès des sorcières, Les Pros des Dinos et Les pros des robots.

Chez Milan Jeunesse il publie aussi deux albums : Tatoo au zoo en Octobre 2008 et Tatoo à la ferme en Juin 2009.

En 2010, il s'associe au dessinateur Boris Beuzelin pour offrir aux lecteurs de formidables récits d'aventures avec les deux premiers épisodes de la série Le Narval (Glénat, collection Treize Etrange). Le tome1, L'homme de fond, sort en Janvier 2010 et le tome 2, Terrain vague, sort en Octobre 2010.

Olivier participe régulièrement à des interventions en milieu scolaire, ainsi en 2007, il participe à la réalisation d'un album d'élèves de CE1/CE2, Même pas peur, édité par l'école Auguste Renoir d'Arnage.

Et maintenant ? Il prépare une histoire dans le genre steam-punk pour la collection "Milles feuilles" chez Glénat. Un roman graphique de 120 pages proche donc de l'esprit de la science-fiction de Jules Verne et en couleur directe. Cet album en solo devrait paraître en 2011.

Olivier Supiot a fait partie des premiers invités du festival Abracadabulles. Il a dessiné l'affiche 2006 sur le thème du cirque

 
Ajouter un commentaire

Commentaires

  • Aucun commentaire trouvé

шаблоны joomla 2.5